Porto Rico tente de sortir de la crise politique

Par et

Après la démission du gouverneur de l’île des Caraïbes, provoquée par la diffusion de conversations privées, mêlant propos homophobes, misogynes, et corruption, un successeur a enfin été proposé. Il doit encore être confirmé par les assemblées locales. Mais l'instabilité politique est encore vive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après de premiers essais infructueux, une tentative de sortie de l’impasse politique est annoncée à Porto Rico. Le poste de gouverneur de l’île des Caraïbes est en effet laissé vacant par Ricardo Rosselló, poussé à un départ inédit après la diffusion de conversations privées avec d’autres conseillers, mêlant propos homophobes, misogynes, et corruption. C’est le Centre de journalisme d’investigation qui a publié, le 13 juillet, les 889 pages de discussions rédigées sur la messagerie Telegram qui ont provoqué l’ire de la population.