Scission du NPA : « Un changement d’époque pour la gauche révolutionnaire »

Après l’implosion du NPA, François Sabado, ancien dirigeant de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), qui avait pensé son dépassement en 2009, fait un bilan critique et évoque les suites du courant marxiste révolutionnaire. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) s’est scindé en deux morceaux lors de son 5e congrès, le 10 décembre dernier. Alors que l’avenir de la tendance portée par les anciens militants de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), dont Olivier Besancenot fait partie, est incertain, François Sabado, dirigeant historique de l’organisation, qui avait pensé son dépassement dans le NPA en 2009 (il a été membre de sa direction jusqu’en 2015), revient sur cette crise. Plus largement, il fait le bilan de cette tentative de rassemblement unitaire des anticapitalistes, et de la trajectoire parallèle de La France insoumise, qui vit elle aussi ses propres turbulences internes.  

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal