Analyses

  • À l’Assemblée, Élisabeth Borne invente le « compromis » sans concession

    Par et
    La première ministre, Élisabeth Borne après son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, le 6 juillet 2022. © Photo Bertrand Guay / AFP La première ministre, Élisabeth Borne après son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, le 6 juillet 2022. © Photo Bertrand Guay / AFP

    La première ministre a prononcé, mercredi 6 juillet, sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Face aux députés, elle a tenté de tracer les contours d’un quinquennat du « compromis », sans rien céder sur le fond du programme d’Emmanuel Macron.

  • Chaos dans les aéroports : le symptôme d’une crise profonde

    Par
    À l’aéroport de Francfort le 4 juillet 2022. © Photo Frank Rumpenhorst/DPA/DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP À l’aéroport de Francfort le 4 juillet 2022. © Photo Frank Rumpenhorst/DPA/DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP

    Alors que les salariés d’Aéroports de Paris entrent en grève, les délais et les annulations dans les aéroports devraient accompagner les voyageurs cet été. Une situation qui est le fruit des impasses d’un modèle dans lequel ce secteur s’est enfermé. 

  • Écologie : pour le nouveau gouvernement, tout reste encore à prouver

    Christophe Béchu, à la sortie du conseil des ministres à l'Élysée. 1er juin 2022. © Photo Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP Christophe Béchu, à la sortie du conseil des ministres à l'Élysée. 1er juin 2022. © Photo Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

    Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.

  • Emmanuel Macron remanie dans le déni

    Par
    Emmanuel Macron et Élisabeth Borne au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Eliot Blondet / Abaca Emmanuel Macron et Élisabeth Borne au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Eliot Blondet / Abaca

    La composition du nouveau gouvernement d’Élisabeth Borne donne à voir toutes les faiblesses du second quinquennat Macron. Deux semaines après une défaite électorale cuisante, et à rebours des promesses d’ouverture, le chef de l’État a étoffé sans élargir. Visé par une enquête pour tentative de viol, Damien Abad est débarqué.

  • Pétrole, gaz : un rideau de fer s’abat sur le secteur de l’énergie

    Par
    Vladimir Poutine et le président indonésien Joko Widodo, le 30 juin 2022. © Photo Pavel Bednyakov / Sputnik via AFP Vladimir Poutine et le président indonésien Joko Widodo, le 30 juin 2022. © Photo Pavel Bednyakov / Sputnik via AFP

    Depuis quatre mois, les fragiles équilibres d’un marché déjà tendu sont rompus. L’énergie est devenue un terrain d’affrontement entre les États-Unis et la Russie. En juin, pour la première fois de son histoire, l’Europe a plus importé de gaz américain que russe.

  • Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »

    José Gonzalez (RN), doyen des députés, a présidé la séance de rentrée de l'Assemblée nationale. © Photo Xose Bouzas / Hans Lucas via AFP José Gonzalez (RN), doyen des députés, a présidé la séance de rentrée de l'Assemblée nationale. © Photo Xose Bouzas / Hans Lucas via AFP

    Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.

  • Des élus veulent continuer de bétonner en paix

    Par
    Sur le chantier de construction d'une zone commerciale, près de Carcassonne en 2019. © Photo Lilian Cazabet / Hans Lucas via AFP Sur le chantier de construction d'une zone commerciale, près de Carcassonne en 2019. © Photo Lilian Cazabet / Hans Lucas via AFP

    Des élus locaux, qui ont le pouvoir de rendre constructibles des parcelles de terre, mènent la fronde contre de nouvelles dispositions les empêchant de bâtir à tour de bras. Mais la protection des terres et du vivant ne devrait-elle pas constituer une priorité plutôt que de construire un nouveau centre logistique ou un énième hypermarché ?
     

  • Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd

    Par
    Le gouvernement a pris des mesures ponctuelles qui ne prennent pas le problème de l’inflation au sérieux. © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart Le gouvernement a pris des mesures ponctuelles qui ne prennent pas le problème de l’inflation au sérieux. © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart

    Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.

  • Gynécologues accusés de viols : le dialogue est rompu entre médecins et patientes

    Par
    La secrétaire d'État et gynécologue, Chrysoula Zacharopoulou, lors du premier conseil des ministres au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart La secrétaire d'État et gynécologue, Chrysoula Zacharopoulou, lors du premier conseil des ministres au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

    La secrétaire d’État et gynécologue Chrysoula Zacharopoulou est accusée de « viol » et de « violences » par des patientes, à la suite du professeur Daraï, qui fut son chef de service. Les gynécologues rejettent le terme de viol en cas d’examen gynécologique. Les militantes fustigent un déni des violences.

  • « Années de plomb » : avis défavorable à l’extradition de dix anciens militants d’extrême gauche italiens

    Par
    Les unes des journaux italiens au lendemain de l’annonce de l’arrestation des anciens militants. © Vincenzo Pinto/AFP Les unes des journaux italiens au lendemain de l’annonce de l’arrestation des anciens militants. © Vincenzo Pinto/AFP

    La cour d’appel de Paris a prononcé mercredi un avis défavorable à l’extradition de dix anciens militants d’extrême gauche italiens réclamés par l’Italie pour des faits de terrorisme commis lors des « années de plomb » dans les années 1970-1980.