Analyses

  • « Pegasus » : malgré l’espionnage, la France reste bien timide

    Par et
    Emmanuel Macron à Bruxelles, le 20 juillet 2020. © Photo by John Thys/Pool/AFP Emmanuel Macron à Bruxelles, le 20 juillet 2020. © Photo by John Thys/Pool/AFP

    Les révélations du vaste scandale d’espionnage permis par le logiciel « Pegasus » n’ont pas suscité de vive réaction d’Emmanuel Macron et son gouvernement. Eux-mêmes ainsi qu’un millier de Français·e·s sont pourtant concerné·e·s.

  • En Allemagne, le chaos climatique réveille la campagne des législatives

    Par
    La chancelière allemande Angela Merkel avec le candidat conservateur aux élections, Armin Laschet, juste derrière elle, lors de leur déplacement à IIversheim pour constater les dégâts causés par les inondations. © Photo  Wolfgang Rattay / Reuters / Pool / via AFP La chancelière allemande Angela Merkel avec le candidat conservateur aux élections, Armin Laschet, juste derrière elle, lors de leur déplacement à IIversheim pour constater les dégâts causés par les inondations. © Photo Wolfgang Rattay / Reuters / Pool / via AFP

    En replaçant la question climatique au centre du débat public, les inondations vont-elles relancer la candidate écologiste en perte de vitesse, pousser les conservateurs à chiffrer leur programme écologique très irréaliste ou encore revigorer les sociaux-démocrates ? Tour d’horizon.

  • Le CDI revient en force mais les chômeurs longue durée restent à quai

    Par
    Dans une agence Pôle emploi de Gap, en mars 2021. © Photo Thibaut Durand / Hans Lucas via AFP Dans une agence Pôle emploi de Gap, en mars 2021. © Photo Thibaut Durand / Hans Lucas via AFP

    Le gouvernement se félicite du nombre record d’embauches en CDI au mois de juin. Derrière cette bonne nouvelle se cache une réalité plus effacée : le chômage de longue et très longue durée s’envole. Si la reprise profite aux uns, d’autres s’éloignent toujours plus du retour à l’emploi.

  • La géopolitique par le sport ne paie plus forcément

    Par Jérôme Latta
    L’emblème olympique devant le stade national de Shinjuku Ward, à Tokyo, le 30 mai 2021. © Photo Norikazu Tateishi / The Yomiuri Shimbun via AFP L’emblème olympique devant le stade national de Shinjuku Ward, à Tokyo, le 30 mai 2021. © Photo Norikazu Tateishi / The Yomiuri Shimbun via AFP

    Sur fond de crise des grandes compétitions internationales, les régimes autoritaires se substituent aux démocraties pour les accueillir et en faire des outils de « soft power ». Mais alors que débutent à huis clos les Jeux olympiques de Tokyo, cette instrumentalisation est compromise par la politisation croissante du sport et des sportifs.

  • Pegasus : l’étrange silence des politiques français

    Par et
    La France insoumise s’est fait entendre plus fortement par la voix de Adrien Quatennens, lui même ciblé par le logiciel espion Pegasus. © Photo illustration Mediapart avec Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas via AFP La France insoumise s’est fait entendre plus fortement par la voix de Adrien Quatennens, lui même ciblé par le logiciel espion Pegasus. © Photo illustration Mediapart avec Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas via AFP

    Les révélations internationales sur l’usage par onze États du logiciel israélien « Pegasus » n’ont pas suscité de condamnation unanime de la classe politique française. Bien que la France soit visée, peu de voix se sont élevées pour réclamer des sanctions à l’égard des États mis en cause.

  • Commerce des armes numériques : la grande hypocrisie

    Par
    La commercialisation des armes numériques fait l’objet d’une grande hypocrisie de la part de beaucoup d’États. © Photo illustration Mediapart avec Natalia Kolesnikova / AFP La commercialisation des armes numériques fait l’objet d’une grande hypocrisie de la part de beaucoup d’États. © Photo illustration Mediapart avec Natalia Kolesnikova / AFP

    L’exportation par NSO de son logiciel « Pegasus » a été rendue possible par l’absence de régulation internationale des technologies dites à « double usage ». Et si beaucoup d’États rechignent à accepter toute limitation, c’est qu’eux-mêmes exportent leurs propres armes numériques, à commencer par la France.

  • En Israël, les noces dangereuses de l’armée et des sociétés d’espionnage

    Par
    Un soldat israélien utilise un drone pour surveiller des manifestants palestiniens à Hébron en Cisjordanie, en septembre 2015. © Photo Hazem Bader / AFP Un soldat israélien utilise un drone pour surveiller des manifestants palestiniens à Hébron en Cisjordanie, en septembre 2015. © Photo Hazem Bader / AFP

    Les unités de renseignement électronique de l’armée israélienne servent aussi de réseau de repérage, de sélection et de formation avancée pour les start-up locales de cyberespionnage comme NSO. Avec les risques que cette collaboration présente pour certains « geeks » piégés dans ce milieu trouble.

  • Comment Erdogan a redessiné sur mesure l’armée turque

    Par Zafer Sivrikaya
    Recep Tayyip Erdogan assiste à la cérémonie de remise des diplômes des officiers et sous-officiers de l'Académie de gendarmerie et des garde-côtes à Ankara, en Turquie, le 23 août 2019. © Photo Cem Oksuz / Anadolu Agency via AFP Recep Tayyip Erdogan assiste à la cérémonie de remise des diplômes des officiers et sous-officiers de l'Académie de gendarmerie et des garde-côtes à Ankara, en Turquie, le 23 août 2019. © Photo Cem Oksuz / Anadolu Agency via AFP

    Le coup d’État manqué du 15 juillet 2016 a fourni au président turc l’occasion d’une refondation de l’institution militaire autour de cadres acquis au pouvoir, pour en faire un nouvel outil au service du régime.

  • Des experts en santé publique jugent Macron : une drôle d’« appétence pour les outils contraignants »

    Par
    À Perpignan, samedi 17 juillet, environ 1500 personnes ont manifesté leur opposition au passe sanitaire ou à la vaccination contre le Covid. Le même jour, en raison de la flambée épidémique, le préfet des Pyrénées-Orientales décrétait une fermeture des bars et restaurant dès 23h et pour 15 jours. © Jc Milhet / Hans Lucas via AFP À Perpignan, samedi 17 juillet, environ 1500 personnes ont manifesté leur opposition au passe sanitaire ou à la vaccination contre le Covid. Le même jour, en raison de la flambée épidémique, le préfet des Pyrénées-Orientales décrétait une fermeture des bars et restaurant dès 23h et pour 15 jours. © Jc Milhet / Hans Lucas via AFP

    Sous l’effet du variant Delta, la quatrième vague se forme déjà, plus puissante. Pour empêcher des hospitalisations nombreuses, il y a urgence à vacciner plus largement. Mais depuis les annonces du chef de l'Etat lundi, les restrictions de libertés mutent à leur tour. Comment la France en vient-elle à envisager des mesures de police aussi lourdes ?

  • Les maltraitances animales peuvent signaler des violences domestiques

    Par Audrey Guiller et Nolwenn Weiler
    Les maltraitances animales pourraient servir au dépistage des violences domestiques. © Photo Olivier Morin/AFP Les maltraitances animales pourraient servir au dépistage des violences domestiques. © Photo Olivier Morin/AFP

    Des hommes violents envers leur femme et leurs enfants le sont aussi envers les animaux du foyer. Ce lien, méconnu en France, apparaît régulièrement dans les affaires traitées par la justice. Il pourrait servir au dépistage des violences domestiques et à la mise à l’abri des victimes.