• Les 40 ans de dérégulation qui ont mis le code du travail en miettes

    Par

    Depuis les premiers stages Barre en 1977, la France a connu une avalanche de réformes du code du travail, accroissant massivement la flexibilité et la précarité. L’examen de ces lois soulève une question : est-il urgent d’en ajouter une autre ?

  • Ordonnances: aux sources du coup d’Etat permanent

    Par
    Pierre Bérégovoy au journal de 20h (janvier 1982). Pierre Bérégovoy au journal de 20h (janvier 1982).

    De l’Ancien Régime jusqu’à aujourd’hui, Mediapart vous propose de plonger dans la longue et très antidémocratique histoire des ordonnances, dont celles de Saint-Cloud, à l’origine des « Trois Glorieuses », immortalisées par La Liberté guidant le peuple, de Delacroix.

  • A l’Assemblée, le pouvoir installe ses têtes

    Par
    François de Rugy, mardi 27 juin à l'Assemblée nationale © Reuters François de Rugy, mardi 27 juin à l'Assemblée nationale © Reuters

    Le groupe LREM majoritaire est en train de désigner ceux qui vont le diriger : il s'agit, sans surprise, de fidèles d'Emmanuel Macron. Et de ralliés convertis, comme l'ancien député écologiste François de Rugy, élu mardi 27 juin président de l'Assemblée nationale. Un ex-directeur d'Euronext va devenir rapporteur général du budget, et la commission des affaires économiques sera présidée par l'ex-numéro deux d'un grand fonds de pension nord-américain.

  • Un Comité d’éthique moins dépendant des courants religieux

    Par

    La décision d'ouvrir la PMA à toutes les femmes – une avancée, pas une révolution – est liée au renouvellement des membres du Comité d'éthique en 2013. Dès son arrivée à la tête de cette institution réputée conservatrice, le professeur Jean-François Delfraissy a fait savoir qu'il voulait avancer dans cette direction.

  • Nommé par Trump, Neil Gorsuch imprime sa marque à la Cour suprême

    Par

    Conservateur convaincu, le juge Gorsuch, nommé à vie en avril, a montré sa fermeté lundi 26 juin lors d'une longue journée d'audiences, aussi bien contre les droits des homosexuels que contre l'entrée aux États-Unis des ressortissants des six pays musulmans visés par l'interdiction présidentielle.

  • La rigueur budgétaire est à l'ordre du jour

    Par

    Bruno Le Maire a annoncé des « économies très concrètes » dès 2017. Une volonté de sabrer dans les dépenses malgré les coûts macroéconomiques, qui a pour ambition de restaurer la « confiance » de l'Allemagne. La conversion du gouvernement aux orientations de la droite se confirme.

  • Le SPD veut convaincre les Allemands qu’une alternance est possible

    Par

    Martin Schulz a défendu, dimanche à Dortmund, le programme électoral du Parti social-démocrate, centré sur le rétablissement de la « justice sociale ». Désormais en ordre de bataille, le SPD et son candidat vont devoir se lancer à la poursuite d’Angela Merkel. Mais le courant passe mal entre Schulz et les électeurs.

  • Le coup politique de Macron sur la Syrie

    Par
    Vladimir Poutine et Emmanuel Macron à Versailles le 29 mai © Reuters Vladimir Poutine et Emmanuel Macron à Versailles le 29 mai © Reuters

    En assumant un « aggiornamento » sur la politique française en Syrie, le nouveau président a en grande partie verbalisé ce que les gouvernements précédents avaient fini par admettre : le départ de Bachar al-Assad n'était plus leur priorité. Mais Macron va plus loin, en reprenant les principaux arguments des soutiens du régime, notamment russes.

  • PMA: comment l’Etat justifie la discrimination

    Par
    À la Marche des fiertés de Paris, ce samedi 24 juin, le slogan était « PMA pour toutes » © Reuters À la Marche des fiertés de Paris, ce samedi 24 juin, le slogan était « PMA pour toutes » © Reuters

    Poursuivi pour la première fois devant la Cour européenne des droits de l’homme, l’État a récemment rappelé les raisons de son opposition à la PMA en invoquant le droit… et la « nature » : célibataires et homosexuels « ne sont pas, par nature, en capacité de procréer ». Il admet toutefois que ce refus constitue « une ingérence » dans la vie privée.

  • Crise du Golfe: l’ultimatum de l’alliance anti-Qatar

    Par

    Après avoir rompu leurs relations diplomatiques avec l’émirat gazier, placé sous embargo aérien et maritime, l’Arabie saoudite et ses alliés viennent d’édicter 13 exigences que Doha doit accepter pour mettre fin à la crise. Exigences qui mettraient un terme à la souveraineté du Qatar.