Partis pris

  • Pierre Moscovici à contre-emploi à la Cour des comptes

    Par

    Sur décision d’Emmanuel Macron, l’ex-ministre des finances et ex-commissaire européen va devenir premier président de la juridiction financière. Son rôle dans le scandale Cahuzac et l’affaire Kohler aurait pourtant pu le disqualifier pour occuper la fonction.

  • Gérard Collomb passe l’arme à droite

    Par
    ezg7wpkxsaanyaf

    Désavoué par les électeurs le 15 mars, voyant sa mort politique approcher, le maire de Lyon a préféré mener son dernier combat en s’entendant avec la droite de Laurent Wauquiez. Une fin de parcours peu surprenante mais médiocre, qui devrait nous inciter à démocratiser nos institutions et les partis politiques. 

  • Qui peut croire en la «réinvention» de Macron?

    Par
    A Paris, le 13 mai. © AFP A Paris, le 13 mai. © AFP

    Le président de la République assure que rien ne sera plus jamais comme avant la crise sanitaire provoquée par le Covid-19. Mais tout, dans ce qu’il dit ou fait, laisse présager du contraire. D’autant que le même homme avait lancé les mêmes promesses de changement… il y a un an et demi, en plein mouvement des « gilets jaunes ».

  • Quand Emmanuel Macron vampirise en vain de Gaulle

    Par
    capture-d-e-cran-2020-05-17-a-15-36-19

    La mise en récit cale, Emmanuel Macron hoquette et s’embourbe. À Montcornet, célébrant le 17 mai une prétendue victoire française obtenue 80 ans plus tôt par le colonel de Gaulle à la tête de ses chars, l’actuel président fut en dessous de tout.

  • Les mutations très politiques de la société française

    Par
    6 mai, à Bordeaux. Applaudissements sur les balcons pour les personnels soignants. © AFP/Hans Lucas 6 mai, à Bordeaux. Applaudissements sur les balcons pour les personnels soignants. © AFP/Hans Lucas

    La crise sanitaire se révèle une expérience politique inédite. De larges pans de la société se sont mis en mouvement : auto-organisation, solidarités, initiatives multiples... Les acteurs institutionnels sont débordés.

  • Le tsunami social qui vient

    Par
     © Mediapart © Mediapart

    Moindre prise en charge par l’État du chômage partiel à compter du 1er juin, projets de licenciements en cascade, recours facilité aux CDD et à l’intérim... laissent craindre un choc historique pour le monde du travail, et notamment les plus précaires.

  • Le président destitué

    Par
    Le 13 avril 2020. © Hans Lucas via AFP Le 13 avril 2020. © Hans Lucas via AFP

    Président du désordre, de la pénurie et du mensonge, Emmanuel Macron a manqué aux devoirs de sa fonction dans l’épreuve du Covid-19. La destitution de ce présidentialisme archaïque est un impératif politique afin de fonder une République vraiment démocratique.

  • Brigitte Macron, en son Palais, privatise le mobilier

    Par

    Le directeur du Mobilier national veut organiser une vente aux enchères au profit de la Fondation Hôpitaux de France présidée par l’épouse du locataire de l’Élysée. Problème : le mobilier national est inaliénable, et si de rares exceptions sont possibles, les recettes tombent normalement dans les caisses de l’État.

  • Bure: les libertés à l’épreuve de l’hyperintrusion judiciaire

    Par
     © Sacha Pessin / Reporterre et Mediapart © Sacha Pessin / Reporterre et Mediapart

    Moyens matériels colossaux, méthodes intrusives dans la vie privée d'un large cercle de personnes : l’information judiciaire visant des antinucléaires de Bure pour « association de malfaiteurs » fait un usage disproportionné de la force publique au regard des délits visés par l’enquête. Pourtant, leur combat contre l’enfouissement des déchets nucléaires contribue à améliorer la connaissance du public et interpelle la société.

  • Macron: l’insupportable comédie du 1er Mai

    Par
    Devant la Pitié-Salpêtrière à Paris, le 30 avril. © NurPhoto via AFP Devant la Pitié-Salpêtrière à Paris, le 30 avril. © NurPhoto via AFP

    Emmanuel Macron cajole les travailleurs qu’il n’a cessé de rabrouer jusque-là. Il veut retrouver « les 1er Mai joyeux, chamailleurs parfois », omettant les violences policières des derniers défilés.