Partis pris

  • Et maintenant, radicaliser l’urgence

    Par

    Alors que le déconfinement ne ressemble guère à une libération, les trois temps de mobilisation annoncés cette semaine — contre le racisme, pour la santé et « contre la réintoxication du monde » — désignent les priorités du monde de maintenant.

  • Retour sur la vocation racialiste, donc inégalitaire, de la République française

    Par
    41iby-sztvl

    Agitée comme une gousse d’ail censée chasser le racisme de par son essence même, la République ne résiste pas à l’examen critique. Racialiste et colonialiste, elle étouffa l’altérité sous le poids de sa prétendue mission civilisatrice.

  • Le racisme nous étouffe

    Par
    « J’ai quitté les États-Unis parce que j’avais plus de respect pour le gouvernement français. Plus maintenant ! », affirme, sur cette pancarte, un Américain qui prend part au rassemblement parisien du 2 juin 2020. © Rachida El Azzouzi « J’ai quitté les États-Unis parce que j’avais plus de respect pour le gouvernement français. Plus maintenant ! », affirme, sur cette pancarte, un Américain qui prend part au rassemblement parisien du 2 juin 2020. © Rachida El Azzouzi

    Gardienne de la paix publique, la police dit la vérité d’un État. Quand le racisme la gangrène, c’est que le pouvoir, ses sommets et ses élites, sont eux-mêmes malades, gagnés par une haine sourde de la démocratie, du peuple, de l’égalité. Le constat vaut pour la France, pas seulement pour les États-Unis.

  • Le virus, les vieux et l’impensé

    Par
    capture-d-e-cran-2020-05-30-a-10-57-17

    Nombre de décès dans les Ehpad résultent des errements d’un gouvernement qui se montra ensuite surprotecteur, pour faire oublier son cynisme initial. Le destin réservé aux anciens, voilà notre angle mort anthropologique et démocratique.

  • Pierre Moscovici à contre-emploi à la Cour des comptes

    Par

    Sur décision d’Emmanuel Macron, l’ex-ministre des finances et ex-commissaire européen va devenir premier président de la juridiction financière. Son rôle dans le scandale Cahuzac et l’affaire Kohler aurait pourtant pu le disqualifier pour occuper la fonction.

  • Gérard Collomb passe l’arme à droite

    Par
    ezg7wpkxsaanyaf

    Désavoué par les électeurs le 15 mars, voyant sa mort politique approcher, le maire de Lyon a préféré mener son dernier combat en s’entendant avec la droite de Laurent Wauquiez. Une fin de parcours peu surprenante mais médiocre, qui devrait nous inciter à démocratiser nos institutions et les partis politiques. 

  • Qui peut croire en la «réinvention» de Macron?

    Par
    A Paris, le 13 mai. © AFP A Paris, le 13 mai. © AFP

    Le président de la République assure que rien ne sera plus jamais comme avant la crise sanitaire provoquée par le Covid-19. Mais tout, dans ce qu’il dit ou fait, laisse présager du contraire. D’autant que le même homme avait lancé les mêmes promesses de changement… il y a un an et demi, en plein mouvement des « gilets jaunes ».

  • Quand Emmanuel Macron vampirise en vain de Gaulle

    Par
    capture-d-e-cran-2020-05-17-a-15-36-19

    La mise en récit cale, Emmanuel Macron hoquette et s’embourbe. À Montcornet, célébrant le 17 mai une prétendue victoire française obtenue 80 ans plus tôt par le colonel de Gaulle à la tête de ses chars, l’actuel président fut en dessous de tout.

  • Les mutations très politiques de la société française

    Par
    6 mai, à Bordeaux. Applaudissements sur les balcons pour les personnels soignants. © AFP/Hans Lucas 6 mai, à Bordeaux. Applaudissements sur les balcons pour les personnels soignants. © AFP/Hans Lucas

    La crise sanitaire se révèle une expérience politique inédite. De larges pans de la société se sont mis en mouvement : auto-organisation, solidarités, initiatives multiples... Les acteurs institutionnels sont débordés.

  • Le tsunami social qui vient

    Par
     © Mediapart © Mediapart

    Moindre prise en charge par l’État du chômage partiel à compter du 1er juin, projets de licenciements en cascade, recours facilité aux CDD et à l’intérim... laissent craindre un choc historique pour le monde du travail, et notamment les plus précaires.