Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français Documentaire

Du massacre au référendum, 30 ans de mutation en Nouvelle-Calédonie

«Kanaky-Nouvelle-Calédonie. La métamorphose du Caillou» a été tourné pendant la campagne du référendum d'autodétermination qui aura lieu le 4 novembre. Trente ans après la tuerie de la grotte d'Ouvéa et les accords de Matignon, dans un pays apaisé, Kanak et Calédoniens confient leurs doutes et certitudes. 53 minutes pour comprendre les enjeux du scrutin.

Ce documentaire est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

MEHDI Lallaoui

12 octobre 2018 à 13h25

Aujourd’hui, en Nouvelle-Calédonie, tous les édifices publics ont deux, voire trois drapeaux : celui de la Kanaky, celui de la France et parfois aussi celui de l’Europe. « Il y a trente ans, c’était Nouméa la Blanche. Aujourd’hui, c’est une ville monde métissée, souligne le réalisateur. Aujourd’hui, les gens se parlent. Ils se disputent aussi, mais ils se parlent et se respectent. »

Mehdi Lallaoui suit depuis trente ans la Nouvelle-Calédonie. On peut revoir sur Mediapart son Retour à Ouvéa, en forme d'enquête sur un massacre ou son portrait de Jean-Marie Tjibaou, le Kanak qui rêvait d’indépendance, ou encore son film sur la première insurrection kanak à la fin du XIXe siècle, Le Retour d’Ataï, symbole de la violence coloniale en Nouvelle-Calédonie.

En cette année marquée par le référendum d'autodétermination, et alors qu'une génération est née et a grandi depuis les événements d'Ouvéa, Mehdi Lallaoui a arpenté la Nouvelle-Calédonie pour saisir les enjeux économiques, sociaux et politiques de ce scrutin. Au plus près des souvenirs et de la vie de chacun.

Kanaky-Nouvelle-Calédonie, la métamorphose du caillou, 52 min, France, 2018 // Réalisation : Mehdi Lallaoui // Images: René Molé // Son: Loic Ménard et Pierre Trojani // Montage: Fabien Laubry // Commentaire: Zina Berrahal // Production : Mémoires vives & France Télévisions Nouvelle-Calédonie 1ère


Nos derniers documentaires

Culture-Idées
par Mehdi Lallaoui
Culture-Idées
par Tënk et Mediapart
Culture-Idées
par Images en Bibliothèques & Mediapart

À la Une de Mediapart

Justice — Reportage
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Santé
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Droite
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Extrême droite — Analyse
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne