En famille, chez le pasteur

Pour La France VUE D’ICI, Jacob Chetrit s’est intéressé aux familles, « comme cellules dans une société ». Il s’est ainsi immergé plusieurs mois dans le quotidien de la famille de Samuel Niblack, pasteur protestant qui officie depuis 2004 au sein de l’Église baptiste Toulouse-Métropole. Marié, Samuel Niblack a aujourd’hui six enfants. Le temps passé par Jacob Chetrit auprès de cette famille lui a permis de saisir les moments ordinaires, dans toute leur émotion.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner
  1. Rebecca, la femme de Samuel, enseigne à la maison à ses quatre enfants : Siméon, Céleste, Étienne et Lydia (de gauche à droite). « Ça n’a rien à voir avec la religion », assure-t-elle au photographe. La classe est installée au sous-sol de la maison.

  2. La classe est finie. Justin, le plus jeune des enfants, remonte rejoindre ses frères et sœurs.

  3. Après la classe, les enfants font de la danse, de la sculpture, du hockey… Ici, Lydia essaie de réviser son violon, accompagnée par son frère Étienne.

  4. Lydia a huit ans aujourd’hui. Après le repas d’anniversaire, elle s’empresse d’essayer sa nouvelle robe de princesse. Son père éclaire la scène.

  5. Étienne et Lydia jouent sur le canapé, après le repas d’anniversaire de Lydia.

  6. Étienne semble rêveur, alors que sa grand-mère lui propose une étude biblique.

  7. Il a fallu des semaines au photographe pour comprendre qu’un deuil a affecté cette famille. En ce 14 décembre 2015, Samuel lui propose de se joindre à toute la famille pour visiter la tombe de leur enfant, Lucien, né le 15 décembre 2014 et décédé à l’âge de trois mois. Au cimetière, les autres enfants rient, parlent, jouent avec les graviers…

  8. Samuel procède au baptême d’une nouvelle venue dans la communauté. Après une enfance à Paris, Samuel a grandi en Californie et appris l’informatique. Vers la fin de ses études, il a décidé de s’engager en religion.

  9. Constance est née. Elle souffre très probablement des mêmes problèmes que son frère, Lucien, mort quelques mois plus tôt. Ici, dans le lit de ses parents, elle est connectée en permanence à une machine dont l’alarme retentit lorsqu’elle ne respire plus.

  10. Constance grandit mais Rebecca est toujours suspendue au souffle de cette petite fille, tout en continuant de s’occuper de ses cinq autres enfants.

  11. Départ en vacances. Il faut charger la voiture pour huit personnes et les enfants sont d’une aide toute relative.

  12. Vacances à la neige et pasteur à la luge.

  13. Lors de ces vacances, les enfants de la famille s’arrêtent devant un cimetière catholique. Ils semblent fascinés par le crucifix.

  14. Le gang presque au complet. De gauche à droite : Siméon, Céleste, Justin et Lydia. Au téléphone avec une de leurs tantes, ils profitent de la météo plutôt clémente de Noël.

  15. C’est l’été 2016. Constance va de mieux en mieux et l’atmosphère familiale est plus détendue. Justin et Céleste jouent dans le jardin à qui ira le plus haut sur la balançoire.

    livre
    Cette série a été réalisée dans le cadre de La France VUE D’ICI (le récit photographique réalisé par Mediapart et ImageSingulières entre 2014 et 2017), dont le livre, rassemblant quelque 550 photos, vient de sortir aux éditions de La Martinière.
    Une grande restitution de La France VUE D’ICI se tiendra à Sète à partir du 24 mai, durant le festival ImageSingulières.

    Retrouver aussi 19 autres reportages réalisés par les photographes de La France VUE D’ICI et publiés sur Mediapart (décrochage scolaire, entrepreneurs en banlieue, services Alzheimer, apprentissage, etc.), dont celui de Jacob Chetrit sur les manifestations à Toulouse après la mort de Remi Fraisse, en novembre 2014.

Voir tous les portfolios

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale