Portfolios

Auprès du personnel soignant à bout de force

15 photos

L’hôpital ne va pas bien. Face aux postes vacants non pourvus, à la gestion à court terme, à la précarisation des contrats, des soignants épuisés craquent, font un burn-out, se mettent en disponibilité ou claquent la porte d’un métier que tous disent pourtant aimer. Ceux qui tiennent le coup dénoncent la mort programmée de l’hôpital public que la pandémie n’a fait qu’accélérer. Rencontres.

par Isabelle Eshraghi
Auprès du personnel soignant à bout de force

Battre la campagne

59 photos

La présidentielle 2022, on peut tout à la fois la prendre au sérieux et s’en moquer : jusqu’au 24 avril, tel est le programme de notre équipe de dessinateurs et dessinatrices. Chaque jour, pendant trois mois, l’actualité de la campagne électorale passe sous leurs regards et leurs crayons affûtés.

par La rédaction de Mediapart et La Revue dessinée
Battre la campagne

Dans « les hauts » de La Réunion, la médecine s’adapte au terrain

16 photos

Le cirque de Mafate, au pied du Piton des Neiges, est seulement accessible à pied ou par les airs. Ses 750 habitants bénéficient de soins primaires dispensés par une équipe de soignants transportée chaque semaine par hélicoptère. Le reste du temps, l’infirmier marche pour assurer la continuité.

par Bastien Doudaine / Hans Lucas
Dans « les hauts » de La Réunion, la médecine s’adapte au terrain

Dessine-moi un coronavirus

7 photos

Le coronavirus est-il noir, rouge, vert ou transparent ? Quelle est sa forme ? Sa taille ? Où se tapit-il ? Quelle place prend-il à la maison ou à l’école ? Que peut-on faire pour y échapper ? Les enfants d’un atelier de dessin parisien répondent avec leurs mots et leurs images.

par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Dessine-moi un coronavirus

Peindre, danser, créer à l’atelier des artistes en exil

13 photos

L’artiste a besoin d’un lieu pour créer, répéter, expérimenter, il a aussi besoin d’un réseau pour se produire, financer, montrer. À son arrivée en France, un artiste qui a fui son pays n’a ni l’un ni l’autre. Inventé en 2017 par Judith Depaule et Ariel Cypel, l’atelier des artistes en exil leur offre un havre de paix, leur permet de poursuivre leur travail et les aide à trouver ouvertures et financements. Dans cette ruche en plein cœur de Paris se côtoient 350 artistes en exil issus de quarante pays généralement pas très regardants sur les droits humains.

par Patrick Artinian
Peindre, danser, créer à l’atelier des artistes en exil

Ukraine, les oubliés de la guerre

15 photos

Dans la région du Donbass, entre l’Ukraine et la Russie, sévit toujours une guerre oubliée. Sur la ligne de front, celles et ceux qui sont restés tentent de survivre dans des villages dévastés, et continuent de souffrir du conflit armé. Histoires de vies en temps de guerre.

par Guillaume Binet / MYOP avec Sara Cincurova
Ukraine, les oubliés de la guerre

Mer d’Aral, le mirage d’une renaissance

17 photos

La mer d’Aral, située entre l’Ouzbékistan et le Kazakhstan, a perdu 75 % de sa surface durant le vingtième siècle. Renommée « désert d’Aral », la région s’est vidée de ses habitants. Les rares familles restantes se reconvertissent dans l’élevage de chameaux. Mais la construction d’un barrage en 2006 redonne espoir : le niveau de l’eau remonte, les pêcheurs remplissent à nouveau leurs filets et… le gaspillage de l’eau et la surpêche reviennent aussi.

par Antoine Béguier
Mer d’Aral, le mirage d’une renaissance

La révolte des jeunes Soudanais

20 photos

Depuis le coup d’État du 25 octobre 2021, les manifestations violemment réprimées se succèdent au Soudan. Forces vives de la contestation : la jeunesse et les femmes, pour qui le retour des militaires menace les acquis de la révolution de 2019.

par Arthur Larie et Bastien Massa
La révolte des jeunes Soudanais

Autodéfense féministe : agir avant la violence

15 photos

Avant de se plonger dans l’apprentissage de l’autodéfense verbale, émotionnelle et physique, des participantes d’un atelier organisé par l’association Paroles de femmes, à Gaillac (Tarn), ont expliqué à Mediapart pourquoi elles avaient décidé de s’inscrire.

par Léonor Lumineau (Photos et Texte) et Sophie Boutboul (Texte)
Autodéfense féministe : agir avant la violence