Ellen Salvi

Ses Derniers articles

  • Macron réclame des comptes à Pékin, du bout des lèvres 

    Par et
    Emmanuel Macron et Xi Jinping, en novembre 2019. © AFP Emmanuel Macron et Xi Jinping, en novembre 2019. © AFP

    Interrogé sur la façon dont la Chine a géré l’épidémie, Emmanuel Macron a déclenché une petite bombe diplomatique en jugeant qu’« il y a manifestement des choses qui se sont passées qu’on ne sait pas ». Pour préserver sa « bonne collaboration » avec le régime de Xi Jinping, l’Élysée tempère le propos.

  • Crise sanitaire: Macron en fauteur de troubles

    Par
     © AFP © AFP

    L’allocution d’Emmanuel Macron a été suivie de cafouillages à tous les étages. Des ministres qui le contredisent, une administration placée devant le fait accompli, des promesses dont on peine à comprendre comment elles seront tenues… En cherchant à redorer son image, le chef de l’État entretient la confusion.

  • Macron promet la sortie de confinement, mais ne donne aucune garantie

    Par
     © AFP © AFP

    Le président de la République a annoncé un confinement jusqu’au 11 mai et promis une « réouverture progressive » des établissements scolaires à compter de cette date. Il souhaite relancer la machine économique, mais ne donne aucun gage quant aux tests. Il assure même, contrairement aux scientifiques, que tester l’ensemble de la population « n’aurait aucun sens ».

  • Masques pour tous: l’exécutif navigue à vue

    Par
    Emmanuel Macron à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 7 avril. © AFP Emmanuel Macron à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 7 avril. © AFP

    Peinant à renflouer ses stocks, le gouvernement se retranche derrière le « consensus scientifique » pour repousser l’obligation de porter un masque dans l’espace public. Cette mesure paraît pourtant inéluctable.

  • L’étonnant départ de la conseillère santé d’Emmanuel Macron

    Par
     © AFP © AFP

    Conseillère santé du président de la République depuis le début du quinquennat, Marie Fontanel a quitté l’Élysée le 31 janvier, alors que l’OMS venait de déclarer « l’urgence de santé publique de portée internationale ». Elle n’a été remplacée qu’un mois plus tard. Cette vacance interroge de nouveau sur la gestion de la crise sanitaire par le pouvoir, au moment où la menace pandémique se profilait déjà.

  • L’exécutif se prépare à une «tragédie» dans les Ehpad

    Par
    Emmanuel Macron en visite à l’Ehpad Péan à Paris, le 6 mars. © AFP Emmanuel Macron en visite à l’Ehpad Péan à Paris, le 6 mars. © AFP

    Le nombre de décès dus au Covid-19 est largement sous-estimé. Dans les maisons de retraite, où il n’y a pas encore de décompte officiel, la situation est dramatique. L’exécutif anticipe les risques de saturation des chambres mortuaires.

  • En Corse, le pire des scénarios

    Par et
    Ajaccio met en place des « tests drive ». © AFP Ajaccio met en place des « tests drive ». © AFP

    Ajaccio, l’une des premières villes classées « cluster », vit confinée depuis début mars. Son hôpital vétuste enregistre 21 décès à ce jour. Tout manque : l’espace, les lits, les masques… L’insularité amplifie la crise. « C’est catastrophique, les gens n’en peuvent plus », alerte le président de l’exécutif corse.

  • L’épidémie grossit à la loupe les failles du pouvoir

    Par
     © AFP © AFP

    Injonctions contradictoires, remerciements tardifs, accents guerriers… La communication du pouvoir jette une lumière crue sur ses insuffisances, ses schémas de pensée et sa déconnexion. En interne, certains s’inquiètent de l’image que l’exécutif renvoie de lui-même dans sa gestion de crise.

  • La confusion du pouvoir révèle ses manquements

    Par
     © AFP © AFP

    Les annonces au compte-gouttes et les injonctions contradictoires brouillent le message de l’exécutif, qui cherche encore, malgré l’urgence, le moyen de maintenir un niveau d’activité minimal d’économie. Les questions s’accumulent à mesure que la situation sanitaire s’aggrave.

  • Municipales: crise sanitaire, amateurisme politique

    Par
    Le ministre des solidarités et de la santé Olivier Véran et Emmanuel Macron, le 3 mars. © AFP Le ministre des solidarités et de la santé Olivier Véran et Emmanuel Macron, le 3 mars. © AFP

    À peine les résultats du premier tour des municipales prononcés, l’exécutif a fait savoir qu’il réfléchissait à reporter le second. Depuis trois jours, le pouvoir n’en finit pas de renforcer les mesures de confinement, sur la base des recommandations d’un conseil scientifique créé sur le tard. Sans avoir anticipé la crise politique qui accompagne désormais la crise sanitaire.