Laure Siegel

Asie // Cultures politiques Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • En Inde, Narendra Modi remet son mandat en jeu

    Par
    Narendra Modi. © Reuters Narendra Modi. © Reuters

    Le 11 avril, « la plus grande démocratie représentative au monde » organise pendant plus d’un mois ses élections générales. En 2014, une victoire écrasante du parti nationaliste-conservateur Bharatiya Janata Party (BJP) a porté au pouvoir Narendra Modi. En course pour un second mandat, le premier ministre fait face à des adversaires déterminés à lui barrer la route, du traditionnel parti du Congrès aux formations régionales qui contrôlent de larges parts du sous-continent. C’est le fragile modèle séculaire de l’Inde qui est en jeu, alors que l’hindouisme est peu à peu érigé en politique d’État.

  • En Thaïlande, des élections sous le contrôle de la junte militaire

    Par
    Lertsak Kumkongsak (au micro), un activiste des droits civiques et la défense de l'environnement, candidat pour être député. © LS Lertsak Kumkongsak (au micro), un activiste des droits civiques et la défense de l'environnement, candidat pour être député. © LS

    Dimanche, plus de 51 millions de Thaïlandais sont appelés à voter aux élections législatives, une première depuis huit ans. Face à la junte militaire au pouvoir, et en dépit des violences passées, des voix de la réconciliation nationale sont parvenues à transformer le scrutin en un référendum sur la mainmise de l’armée.

  • Aruna Roy: «Les rues sont notre Parlement»

    Par
    Aruna Roy en 2019. © CC/Flickr/Augustus Binu Aruna Roy en 2019. © CC/Flickr/Augustus Binu

    Aruna Roy est une activiste indienne qui a cofondé en 1987 une des plus importantes organisations de défense des droits civiques en Inde. Alors que le gouvernement Modi va affronter des élections législatives, elle revient sur la crise agraire et la contestation sociale qui secouent le pays. Entretien.

  • La Chine à la conquête du toit du monde

    Par
    Un graffiti représentant Mao Zedong dans une rue de Katmandou. © LS Un graffiti représentant Mao Zedong dans une rue de Katmandou. © LS

    Dévasté par une décennie de guerre civile puis de puissants séismes, le Népal est sur le chemin de la reconstruction politique et économique. Maintenu à flot par l’aide internationale, le pays himalayen veut en finir avec sa dépendance du grand frère indien. Les investissements de la Chine sont accueillis à bras ouverts et les plans d’un train à travers l’Himalaya esquissés.

  • Comment la Chine stimule la métamorphose économique du Laos

    Par
    Des ouvriers chinois au travail sur le chantier d’une nouvelle route entre Vang Vieng et Vientiane. © Laure Siegel Des ouvriers chinois au travail sur le chantier d’une nouvelle route entre Vang Vieng et Vientiane. © Laure Siegel

    De nation enclavée à carrefour connecté : le Laos, pays de vallées, de rivières et de montagnes, qui compte seulement sept millions d'habitants, connaît un développement à marche forcée, stimulé par les investissements chinois.

  • Avec la route de la soie, la Chine veut conquérir l’économie monde

    Par
    Au Kenya, la ligne Nairobi-Mombasa, financée par la Chine, a été inaugurée le 31 mai 2017. © Reuters Au Kenya, la ligne Nairobi-Mombasa, financée par la Chine, a été inaugurée le 31 mai 2017. © Reuters

    Symbole et concrétisation des ambitions planétaires chinoises, le projet « La Ceinture et la route » a été lancé par le président Xi Jinping en octobre 2013. Ce vaste réseau d’infrastructures connectées sur trois continents entend ressusciter la fameuse route de la soie, par laquelle ont transité pendant des siècles la majorité des échanges Est-Ouest.