Lola Lafon : « Nous sommes éclaboussés par un sale bouillon »

Dans son dernier roman « Quand tu écouteras cette chanson » (Stock), l’écrivaine Lola Lafon revient sur le destin d’Anne Frank et son « Journal ». Auprès de Mediapart, elle évoque son inquiétude face à l’antisémitisme, au confusionnisme ambiant, et dit l’espoir que représente #MeToo.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Contrairement aux apparences, Lola Lafon n’écrit pas sur les jeunes filles. Elle écrit sur le regard que les adultes et la société portent sur elles. C’est aussi le cas pour Anne Frank, héroïne de son dernier ouvrage, Quand tu écouteras cette chanson (Stock). Il s’inscrit dans la collection « Ma nuit au musée », Lola Lafon ayant choisi de passer une nuit à l’Annexe, la maison où Anne Frank et sa famille furent cachées à Amsterdam avant d’être dénoncées puis déportées.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal