Carlo Rosselli, le socialiste hérétique dans l’Italie de Mussolini

Par

L’auteur de Socialisme libéral, héros de l’antifascisme italien, a résisté depuis les marges rebelles du socialisme international. Sa récupération ultérieure, par des socialistes qui ont viré néolibéraux, relève du contresens historique le plus total.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Division 94 du cimetière du Père-Lachaise à Paris, non loin du mur des Fédérés, on trouve une sépulture à la forme peu commune. Ornée de deux portraits en noir et blanc, elle est gravée d’une inscription en italien : « Carlo et Nello Rosselli. Tués ensemble le 9 juin 1937. Ensemble, ils attendent que le sacrifice de leur jeunesse accélère la victoire de leurs idéaux. Justice et liberté. »