Krovostok, une autre histoire du rap russe

Par

Créé en 2003, le groupe Krovostok a déjà sorti cinq albums et s’est toujours distingué dans le paysage musical du rap russe par l’originalité de ses textes, à la fois terriblement vulgaires et intelligents. Rencontre avec ses deux fondateurs, qui sont aussi illustrateur et peintre. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Krovostok est le meilleur groupe de rap de Russie. Au diable, l’objectivité. Depuis 2003, Anton Tcherniak et Dmitri Faïne, aka Chilo et Feldman, chantent et écrivent sur la criminalité, la drogue et le sexe avec une finesse et une poésie remarquables. Ils qualifient eux-mêmes leur musique de « gangsta-rap artistique ». Mais d’où viennent donc ces OVNIs du russki hip-hop dont les textes ont été interdits en juillet dernier par un tribunal de Yaroslav ?