L'art est-il menacé d'être entravé?

Par

Tableau de Balthus attaqué pour pédophilie, opéra de Carmen revisité, patrimoine cinématographique remis en cause pour sexisme… La liberté de création et ses possibles limites étaient au programme d’une roborative discussion organisée mercredi 17 janvier au Centre Pompidou.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un des plus fameux tableaux de Balthus, Thérèse rêvant, dénoncé comme pédophile au Metropolitan Museum de New York ; la fin de l’opéra Carmen réécrite à Florence dans le cadre du mouvement de lutte contre les violences faites aux femmes ; la sculpture du Domestikator de l’artiste Joep Van Lieshout estimée trop lubrique et attaquée par la SPA parce qu’elle représenterait un « acte zoophile » ; le film Blow Up d’Antonioni jugé « inacceptable » de sexisme, l’affiche d’un festival de film réunionnais accusée de racisme pour cause de « black face »