Le Théâtre du Soleil guidant la manif

Par
Le Théâtre du Soleil défile dans un grand concours de bannières et de musique, entraînant la foule électrisée...
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

 

À chaque manifestation parisienne, ils sont là, comme samedi dernier, où, jusqu'à la dispersion place de la Nation, ils continuaient d'entraîner, dans une indignation fougueuse, dans une colère inventive et joyeuse, des citoyens calmes et révoltés. La troupe du Théâtre du Soleil, emmenée par l'infatigable créatrice que demeure Ariane Mnouchkine (71 ans), sera présente, une fois de plus, en tête de cortège, ce mardi.

Il y a les comédiens, porteurs d'oriflammes, de bannières et d'une effigie géante représentant la Justice. Il y a des musiciens, des amis, des sympathisants, des badauds soudain en arrêt. Tous se massent sur les trottoirs en attendant que défilent, ouvrant la marche officielle, les représentants syndicaux. Alors la cohorte s'engouffre, pour imprimer sans relâche une ferveur électrique à une manifestation au grand jamais traîne-savates.

 

À l'inverse du joueur de flûte de Hamelin des frères Grimm, qui conduit au désastre, le Théâtre du Soleil porte vers la lutte et l'espoir. L'immense marionnette articulée de la Justice, attaquée par un vol noir de corbeaux, se défend, saigne, mais triomphe.

 

Des citations de Shakespeare, Rousseau, Hugo, Romain Rolland sont là, comme autant de talismans de l'esprit, pour nous préserver de la folie bassement matérielle et prosaïque des gouvernants du jour, pourris par la vulgarité des instincts prédateurs, l'inculture, le mépris des plus faibles.

 

Défilent ensemble des anonymes, des politiques (Dominique Bertinotti, maire PS du IVe arrondissement de Paris), des écrivains (Anne-Marie Garat, heureuse d'avoir trouvé là un accueil à la mesure des jacqueries espérées). Une foule en marche, à la fois 1830 et 2010. Ce rassemblement gronde dans la lumière, contre l'amour du fric et la haine de l'intelligence, qui nous confisquent l'avenir depuis 2007.

 

Voir aussi sous l'onglet «Prolonger».

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale