Macron, la gauche, l’écologie... Les leçons présidentielles de Bruno Latour

Dans un entretien à Mediapart, le philosophe dit ne pas croire qu’Emmanuel Macron l’ait lu et s’inspire de sa pensée, contrairement à ce que le président a récemment affirmé. L'auteur de « Où atterrir ? » réfléchit désormais à l’avenir possible de la « classe écologique » dont il prédisait l’hégémonie, après que le candidat pour lequel il avait appelé à voter a recueilli moins de 5 % des suffrages.  

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Alors que Yannick Jadot n’a pas même atteint le seuil de 5 % des suffrages exprimés, la « nouvelle classe écologique consciente et fière d’elle-même », que le philosophe Bruno Latour appelait de ses vœux dans son dernier livre, a-t-elle encore un avenir ?

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal