Avoir 20 ans et être pauvre

En France, les 18-25 ans sont ceux qui disposent de moins de moyens: ils débutent dans la vie active. Et ils sont ceux qu'on aide le moins: il ne faudrait tout de même pas qu'ils croient que tout leur est dû! En septembre 2008, nous sommes allés à leur rencontre.

Avoir 20 ans et être pauvre: portrait d'une certaine France

Le débat sur le revenu de solidarité active (RSA) commence, jeudi 25 septembre, à l'Assemblée nationale. Alors que plus de 20% des jeunes de 18 à 25 ans vivent sous le seuil de pauvreté, selon l'Insee, ils sont exclus du dispositif. Ils restent les grands oubliés des politiques publiques. Michel Rocard et Martin Hirsch s'expliquent. Quelle jeunesse se cache derrière les chiffres? Comment, de quoi, vivent-ils? Que font les autres pays européens? C'est l'objet de cette série de six articles que Mediapart publie cette semaine.

Qui compte-t-on parmi les 20% de jeunes pauvres?

Par
D'après l'Insee, plus d'un jeune sur cinq serait pauvre en France. Le chiffre interpelle. Explications.

Avoir 20 ans et être pauvre (2/6): «Mon BTS était une voie sans issue»

Par

Le diplôme permet-il toujours de s'insérer plus facilement sur le marché du travail? Deuxième volet de la série de Mediapart sur les jeunes et la pauvreté à l'occasion du débat parlementaire sur le RSA.

Dessin © Damien MacDonald

Avoir 20 ans et être pauvre (3/6): à Aubenas, en Ardèche, des jeunes ruraux en galère

Par

Il sont jeunes et vivent à Aubenas, 12.000 habitants, Ardèche. Une région où le chômage est important. Pour eux, accéder à un emploi est un parcours du combattant. Reportage. Dessin © Damien MacDonald

Lire aussi le début du débat à l'Assemblée sur le RSA et les articles de Mathilde Mathieu: «Le discours de Martin Hirsch» et «Le RSA pris sous la mitraille des députés de droite comme de gauche» (cliquez sur les liens pour accéder directement à ces articles).

Avoir 20 ans et être pauvre (4/6). Croupier, un métier où il faut miser pour gagner

Par

Après des études qui n'ont pas débouché sur un emploi, quelques centaines de jeunes se payent une formation chaque année pour devenir croupier dans un casino. Quatrième volet de la série de Mediapart sur les jeunes pauvres en France. Dessin © Damien MacDonald

Même pas assez riche pour vivre dans un foyer

Par

Les jeunes qui n'ont pas les moyens de se loger dans le privé pensent pouvoir se réfugier dans un foyer mais, en région parisienne, ceux-ci sont pleins à craquer... Quatrième volet de la série de Mediapart sur les jeunes pauvres en France. Dessin © Damien MacDonald

Avoir 20 ans et être pauvre (6/6): l'abandon des jeunes qui ont été placés

Par

Les enfants de l'ASE (ex-Ddass) sont protégés jusqu'à l'âge de 18 ans en étant placés dans des familles d'accueil ou dans des foyers collectifs. Mais à leur majorité, ils sont lâchés dans la nature, sans rien ni personne sur qui compter. Dernier volet de notre série publiée à l'occasion de l'examen, par l'Assemblée, de la loi instituant le Revenu de solidarité active.

Dessin © Damien MacDonald