Les contrôleurs en grève à Noël mettent la SNCF dans l’embarras

Au moins un train sur trois va être annulé pour le premier week-end des vacances de fin d’année, en raison de la mobilisation d’un collectif national des chefs de bord, qui maintient une vraie distance avec les syndicats. L’entreprise a annoncé qu’elle remboursera deux fois le prix des billets annulés.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ils avaient déjà fait annuler 60 % des TGV et des trains Intercités le week-end du 2 au 4 décembre, et ils avaient prévenu qu’ils pourraient recommencer à Noël. Ils ont mis leur menace à exécution.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal