Les jongleries financières des actionnaires provoquent la liquidation de Mory

Par

Après des mois de descente aux enfers, MoryGlobal, qui avait pris la suite du transporteur Mory Ducros, a été liquidée par la justice et 2 150 emplois sont perdus. Des documents judiciaires consultés par Mediapart mettent en évidence le comportement suspect de l'actionnaire de l'entreprise, Arcole Industries, et de sa maison mère Caravelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Fin de partie pour les Mory. Mardi, le tribunal de commerce de Bobigny a prononcé la mise en liquidation du transporteur MoryGlobal. L’entreprise ferme définitivement, 2 150 emplois sont perdus. Cette décision n’est pas une surprise, nous l’anticipions il y a quelques semaines, et elle est l’aboutissement logique d’un processus que Mediapart chronique depuis des mois. Mais elle relance aussi les interrogations sur les buts réels des actionnaires de l’entreprise.