Après Whirlpool, l’usine d’Amiens redémarre dans le flou

Par

À Amiens, le fabricant d’électroménager arrête la production, et licencie ses 290 salariés. Mais 186 d’entre eux sont repris sur-le-champ par un industriel local, Nicolas Decayeux. Ce dernier devrait empocher 15 millions d’euros d’aides pour lancer son nouveau projet, dont les contours restent imprécis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi 31 mai à 5 heures du matin, la dernière ligne de production de Whirlpool s’est arrêtée à Amiens. L’usine de la Somme fabriquait des sèche-linge sans discontinuer depuis 1958. La fermeture était attendue depuis janvier 2017, quand les 290 salariés, auxquels il faut ajouter au moins 300 intérimaires et sous-traitants, avaient appris que le groupe international d’électroménager avait décidé de fermer sa dernière usine française.