CAC 40: la stratégie de l’effroi

Par

Les résultats semestriels des grands groupes donnent la mesure du choc économique provoqué par la crise sanitaire. Les pertes cumulées de dix groupes dépassent les 23 milliards d’euros. Mais au-delà de l’effondrement réel de l’activité et des profits, transpire aussi une volonté de noircir encore plus le tableau, pour engager une politique de déflation sociale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On avait beau s’y attendre, l’effondrement économique provoqué par la pandémie de Covid-19 et le confinement brise tous les repères connus. Les résultats publiés par les entreprises ces derniers jours donnent la mesure du désastre en cours, de cette chute de 13 % du PIB chiffrée par l’Insee.