Le versement automatique des aides sociales, un chantier pharaonique

Emmanuel Macron a promis d’instaurer le versement automatique des prestations sociales, sur le modèle du prélèvement à la source, pour lutter contre le non-recours. Mais la mise en œuvre concrète de la réforme n’est pas acquise, et les points de vigilance sont nombreux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La proposition d’Emmanuel Macron de conditionner le versement du revenu de solidarité active (RSA) à l’exercice d’une activité a suscité une forte réprobation. Pour parer aux critiques, le président-candidat avait néanmoins ressuscité son « en même temps », et promis également la mise en œuvre du versement automatique des prestations sociales. Une mesure visant à lutter à la fois contre le non-recours et contre la fraude. Même s’il est établi que cette dernière reste moindre, alors que 34 % des foyers éligibles ne demandent pas à percevoir le RSA tous les trimestres.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal