Usul. Télétravail: pourquoi le patronat ne joue pas le jeu

Par Usul et Rémi Liechti

La pandémie ne recule pas mais certaines entreprises semblent être lassées de laisser leurs employés travailler chez eux. Voilà le gouvernement obligé de rappeler que le télétravail est la règle. Mais quels moyens a encore le politique pour que le patronat lui obéisse ?

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

© Mediapart

La pandémie de Covid-19 ne recule pas mais le télétravail, lui, est en baisse depuis le mois de novembre. Certaines entreprises, qui, jusque-là, « jouaient le jeu », semblent être lassées de laisser leurs employés à la maison. Pourtant, le jeu consiste ici à éviter les clusters et le recours aux transports en commun, et ce dans le but de désengorger les services de réanimation et, in fine, de sauver des vies.

Pourquoi certains patrons en sont-ils venus à enfreindre les consignes gouvernementales ? Voilà Jean Castex et Élisabeth Borne obligés de rappeler que le télétravail est la règle et non un jeu auquel on pourrait arrêter de jouer quand on le souhaite. Mais quels moyens a encore le politique pour que le patronat lui obéisse ?

> Suivez « Ouvrez les guillemets » sur Twitter, Facebook et YouTube.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous