La monnaie, un champ d’expérimentation moderne

Par

Quatrième et dernier volet de notre série sur le vote suisse qui s’est tenu ce dimanche 10 juin pour déterminer si les banques commerciales pourraient encore émettre de la monnaie. L’initiative a été rejetée par 75,7 % des votants, mais elle a rendu possible un débat passionnant et revigorant visant à repenser la question monétaire et sa place dans l’économie.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un sujet ardu, des partis politiques qui y sont unanimement opposés, des dirigeants économiques vent debout… Autant dire que la tâche n’était pas aisée pour l’instituteur argovien à la retraite Hansruedi Weber, qui a porté l’initiative populaire sur la monnaie pleine en Suisse. Tout semblait réuni pour que cette initiative rejoigne la liste (en tout, un bon quart de l’ensemble des initiatives lancées) de propositions qui n’ont pas réussi à réunir les 100 000 signatures d’électeurs helvétiques ou qui ont échoué sur la validation juridique de leur proposition.