Une plateforme de livraison de repas se lance dans le salariat

Par

Just Eat va recruter en CDI 4 500 livreurs en France. Une pierre dans le jardin de ses grands concurrents, Uber et Deliveroo, qui défendent pied à pied leur modèle reposant sur des travailleurs censés être indépendants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les pieds – ou les roues de vélo – dans le plat. Le 31 janvier dans Le Journal du dimanche, la plateforme de commande de repas sur Internet Just Eat a annoncé qu’elle allait recruter des milliers de livreurs, et leur proposer des contrats de travail classiques, à durée indéterminée (CDI), et pour des durées allant de 10 heures à 35 heures hebdomadaires, même si la majorité ne bénéficieront pas d’un plein-temps.