Intermittents, les précaires qui font tourner la télé

Par

Ils sont en général perçus comme des privilégiés, et leur régime d'indemnisation est régulièrement dénoncé comme causant une bonne part du déficit de l'assurance chômage. Mais derrière ces clichés, souvent erronés, le PAF ne pourrait pas survivre sans les intermittents du spectacle. Et la précarité qu'il leur impose.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que la mobilisation des intermittents du spectacle prend une nouvelle dimension à la veille de cet été 2014 des festivals et que le gouvernement vient de nommer un médiateur pour tenter de désamorcer cette crise, nous republions une enquête réalisée il y a quelques mois sur l'utilisation contestée de l'intermittence par le système audiovisuel.