Les arbitrages de Valls: ce qui reste, ce qui saute

Le premier ministre a présenté la réécriture de la loi sur le travail. La CFDT a été en partie entendue. Les points polémiques comme les heures supplémentaires et le licenciement économique sont maintenus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La plupart des organisations syndicales présentes lundi 14 mars à Matignon mettent en garde : la révision du projet de loi sur le travail n'a pas pris la forme d'un nouveau texte annoté mais d'un simple communiqué. Le texte définitif sera présenté le 24 mars en conseil des ministres. Revue des mesures qui bougent et de celles qui restent identiques.