Uramin-Areva: le scandale est enfin sur la place publique

Par

Sept ans après, le rachat d'Uramin, payé au prix fort par Areva, reste hautement radioactif. La Cour des comptes s’est saisie du dossier et a décidé de faire un signalement auprès du parquet financier. Un autre rapport interne à Areva avait été fait en décembre 2011 pour tenter de comprendre cette affaire. Mediapart analyse ces deux documents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’affaire qui ne passe pas. Sept ans après les faits, le dossier Uramin reste hautement radioactif. Les rumeurs, les polémiques, les soupçons renaissent sans cesse autour de l’achat de cette société minière, payée 2,5 milliards de dollars et aux gisements inexploitables. L’état-major d’Areva s’est entredéchiré sur le dossier, conduisant au départ de la moitié de la direction. Vendredi 16 mai, le tribunal de grande instance doit juger la plainte déposée par Anne Lauvergeon contre Sébastien de Montessus, un ancien de ses plus fidèles collaborateurs, pour espionnage.