Les secrets de Xavier Niel (6). Le papivore 2.0

Par

Bien avant Le Monde, Xavier Niel a investi dans une myriade de magazines et de sites d'info, petits ou moyens. Il applique toujours les mêmes règles : rester actionnaire minoritaire et ne pas influer sur la ligne éditoriale. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir des relations suivies, expertes, et parfois explosives, avec les journalistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La liste est impressionnante. Dans l’empire de participations financières que s’est offertes Xavier Niel se cache une myriade de journaux, magazines et sites d’infos. Et Le Monde est l’arbre qui cache la forêt des (souvent) jeunes pousses ayant bénéficié de la manne du businessman. Car avant de devenir un membre éminent du trio « BNP » (Pierre Bergé, Matthieu Pigasse, Xavier Niel), aux manettes du quotidien du soir (lire notre article), Niel avait multiplié les coups de pouce discrets dans une fraction moins illustre de la sphère médiatique. Des investissements en forme de mécénat, certainement. Mais aussi une façon de prolonger le subtil jeu de relations, entre complicités et pressions, qu’il entretient avec les journalistes.