Saint-Gobain place les salariés de Lapeyre devant un insupportable dilemme

Par

Alors que Saint-Gobain veut céder sa filiale Lapeyre à un fonds d’investissement allemand controversé, le cabinet d’expertise Altinea estime que l’offre de Cevital est la plus avantageuse. Mais ce groupe algérien, propriété du milliardaire Issad Rebrab, inquiète aussi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le groupe Saint-Gobain a placé les 3 500 salariés de sa filiale Lapeyre (menuiserie, aménagement de la maison…), et même les 4 200 salariés qui lui sont liés si l’on prend en compte les sociétés mandataires, devant un dilemme insupportable.