Chômage, apprentissage, formation: l'acte 2 des réformes Macron est lancé

Par

Le président a reçu les syndicats et le patronat pour leur présenter la nouvelle étape de la transformation du modèle social français. Après avoir « libéré » le droit du travail, il veut maintenant « inventer de nouvelles protections ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron et son gouvernement ont bien « libéré » le droit du travail et les chefs d’entreprise. Il s’agit maintenant de « protéger » les salariés, les indépendants et les demandeurs d’emploi. Voilà le scénario que l’exécutif s’efforce de présenter aux Français alors qu’il lance le deuxième acte de la rénovation du modèle social hexagonal. Le scénario que le président a encore rappelé sur TF1 dimanche 15 octobre.  Les ordonnances refondant le droit du travail n’ont pas encore été ratifiées par le Parlement que déjà il a rencontré, jeudi 12 et vendredi 13 octobre, les représentants des organisations syndicales et patronales. Il leur a fait part de ses intentions sur trois chantiers qu’il entend mener de front, présenter au parlement au printemps, et voir aboutir d’ici l’été : les réformes de l’assurance chômage, de la formation professionnelle et de l’apprentissage.