Danone: la fin de l’ère Riboud

Par

Conflit entre un actionnariat court-termiste et un capitalisme responsable ? Ou crise d’un pouvoir solitaire et purement financier ? Les parties se déchirent pour savoir quel sens donner à l’éviction du président Emmanuel Faber, lundi 15 mars. La crise marque la fin de 50 ans de domination de la famille Riboud sur Danone.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le replâtrage n’a pas tenu quinze jours. Après six mois de crise, le conseil d’administration de Danone s’est résolu à une issue qu’il cherchait à éviter à tout prix. Par dix voix contre cinq, au terme de trois heures de discussion, les administrateurs du groupe agroalimentaire ont voté le 14 mars pour la destitution immédiate du président, Emmanuel Faber. L’ancien président de Legrand, Gilles Schnepp, a été désigné immédiatement pour prendre sa succession.