Le CAC 40 sous la menace des fonds souverains

Par et
Deux grands groupes français, Total et Vinci, viennent d'annoncer que des fonds souverains – des fonds d'Etat de Chine ou du Golfe – entraient dans leur capital. Après le groupe Lagardère, EADS ou encore Vivendi, la spectaculaire montée en puissance de ces fonds, très peu transparents mais très puissants, dans les groupes français du CAC 40 se poursuit donc, dans une indifférence quasi générale. Lire également le «parti pris»: «Un dangereux complexe libéral»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.