Prélèvement à la source, cadeau empoisonné pour le prochain président

Par

Sujet invisible pendant la campagne, le débat pourrait réapparaître brutalement cet été : le nouveau pouvoir poursuivra-t-il la réforme voulue par le gouvernement socialiste ? Elle est programmée pour janvier 2018, et les syndicats des impôts crient au désastre annoncé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le sujet est loin d’avoir été au cœur des débats durant cette campagne électorale, mais il pourrait devenir l’un des premiers casse-tête du futur président de la République. L’arrivée, depuis le 6 avril, des premiers avis de déclaration d’impôts 2017 dans les boîtes aux lettres marque officiellement le début des opérations pour le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu des Français. Des informations cruciales seront collectées d’ici à cet été et utilisées lorsque le prélèvement démarrera, début janvier 2018. Si rien ne vient perturber la machine d’ici là, ou si le futur président ne décide pas carrément de la débrancher.