Réforme de la SNCF: les gardiens du consensus sont de retour

Par

À chaque fois qu’un gouvernement entreprend de « réformer », les éditorialistes se rangent au garde-à-vous derrière les artisans de la réforme, estime le site d'observation des médias Acrimed. Peu importent les effets de la réforme et les raisons avancées par ceux qui la contestent, seules comptent les conséquences des mobilisations sociales qu’elle génère…

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le site Acrimed a observé attentivement comment les médias couvraient la mobilisation contre la réforme SNCF. Le résultat n'est pas glorieux pour les journalistes, à qui le site reproche de reprendre les arguments des défenseurs de la réforme sans rentrer dans la nuance.