Un dernier budget bien dans la ligne

Par

Pour l’ultime loi de finances du quinquennat de François Hollande, le gouvernement n'entend dévier en rien de la politique qu'il a développée ces quatre dernières années. À l'orée de la campagne présidentielle, gauche et droite affûtent leurs armes pour défendre ou critiquer le bilan de l'exécutif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’un de leurs derniers tours de piste. Le marathon parlementaire qui s’est ouvert mardi 18 octobre, et qui s’achèvera à la fin de l’année avec les votes de la loi de finances et de la loi de financement de la Sécurité sociale, débouchera sur les ultimes lois d’importance du quinquennat de François Hollande. Certes, il est plus que probable que la politique qui en découlera sera perturbée avant la fin 2017, quelle que soit l’issue de l’élection présidentielle, et que divers correctifs seront apportés par la nouvelle majorité. Mais le gouvernement prend néanmoins grand soin de solenniser l’instant, le budget 2017 devant être perçu comme un symbole de sa cohérence et de sa volonté de réformateur.