L’Assemblée veut faire payer les «Intaxables»

Par

Les députés ont adopté un amendement de Yann Galut visant à taxer, à partir de 2018, les bénéfices non déclarés en France par les multinationales reines de l’optimisation fiscale. Un vote avant tout symbolique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un amendement que peu d’observateurs ont vu venir, dont le gouvernement juge qu’il « n’apporte pas grand-chose » mais qu’il aurait tout de même bien voulu voir retiré, et qui a valeur de symbole. Jeudi 17 novembre en début de soirée, pendant l’examen en première lecture du projet de loi de finances 2017, l’Assemblée nationale a adopté la proposition du député socialiste Yann Galut d’instaurer une nouvelle façon de faire payer des impôts aux « Intaxables ».