Bourse et emploi : les chiffres trompeurs de l'été

Par et
C’est la surprise de la fin juillet: le nombre de demandeurs d’emploi a reculé de 18 600 en juin, d’après Pôle Emploi. Christine Lagarde (photo) n’a pas manqué d’applaudir cette première baisse du chômage depuis onze mois, «signal encourageant». La Bourse, de son côté, affiche une vigueur étonnante, avec une progression de 13% du CAC 40 en deux semaines. Assiste-t-on à une reprise sur les fronts de l’emploi et de la finance ? Prudence. Les derniers chiffres du chômage, comme les cours boursiers des dernières séances, sont trompeurs. Décryptage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux chiffres d'un lundi de crise. Pôle Emploi a fait état d'un repli de 18 600 demandeurs d'emploi en juin. Le CAC 40 a terminé dans le vert, affichant une progression de pas moins de 13% au cours des deux semaines. En apparence, deux très bonnes nouvelles au cœur de l'été. A y regarder de plus près, c'est plus compliqué. Non, le chômage n'a pas baissé. Non, la forme des marchés financiers n'annonce en rien la reprise de l'économie française. Retour sur les deux chiffres trompeurs du jour.