Les milliards net d’impôt de Volkswagen au Luxembourg

Par et Martin Hesse, Simon Hage (Der Spiegel) et Blaz Zgaga

Le constructeur automobile, déjà au cœur du « Dieselgate », a logé 5,8 milliards d’euros en trois ans dans une coquille au Luxembourg qui n’a payé que 1,7 million d’euros d’impôt. Au préjudice de l’Allemagne, mais aussi de la France. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Printemps 2013. Hans Dieter Pötsch, directeur financier de Volkswagen, est interrogé sur les montages fiscaux luxembourgeois qui permettent aux multinationales comme Amazon d’échapper à l’impôt. « Pour Volkswagen, je vous le dis clairement, nous n'avons jamais joué à ce jeu-là », avait-il juré la main sur le cœur, ajoutant que le numéro 1 mondial de l’automobile était soucieux de se comporter en bon citoyen.