Avec ou contre les patrons? Le dilemme des experts en entreprise

Par et

Le petit monde des cabinets d’expertise, que les salariés peuvent appeler à la rescousse pour analyser les comptes de leur entreprise, est en ébullition. Peut-on conseiller à la fois l’ouvrier et le patron ? Le débat se cristallise autour du leader du marché, Secafi, et de son dirigeant Pierre Ferracci, maître des réseaux politico-syndicaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une usine ferme en Picardie, les salariés manifestent sur le parvis de la Défense, à Paris. Les traditionnels drapeaux CGT flottent au vent et un syndicaliste raconte le combat mené depuis des mois localement. Grève, actions coup de poing, mobilisation citoyenne et politique. Mais aussi recours à une expertise pour contrer le discours de la direction sur l’inévitable « restructuration ». Cette expertise, commandée par le comité d’entreprise (CE) et payée par la direction comme la loi l’y oblige, a-t-elle été réalisée par Secafi, cabinet leader sur le marché, partenaire historique de la CGT ? « Secafi ? Sûrement pas. Pas question de bosser avec ces gens-là », lâche le syndicaliste.