LR, la danse de la honte

Par

Une députée Les Républicains et le vice-président du parti s’en sont pris publiquement aux « danses traditionnelles », aux « tam-tams » et aux « étendards étrangers » lors de certains mariages. Loin d’être anecdotiques, ces sorties traduisent la dérive idéologique d’une partie de la droite qui a chaviré dans l’électoralisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toujours plus loin. Cette semaine, l’Assemblée nationale a profité de l’examen de la loi contre le « séparatisme » pour reprendre sa course effrénée à la stigmatisation. Comme en première lecture en février, puis comme au Sénat en avril, l’ambiance était aux amendements et interventions les plus surprenantes les unes que les autres. Avec un thème commun en forme d’obsession : l’islam et les étrangers.