Le Printemps républicain, une «petite boutique» qui veut peser sur le jeu politique

Un peu plus de trois ans après sa création, le Printemps républicain, fondé par des proches de Manuel Valls pour défendre une République qu’ils décrivent assiégée par le communautarisme musulman, se transforme en parti politique pour « peser sur l’élection présidentielle de 2022 ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Tout commence aujourd’hui ! », lance avec des accents de fin de meeting politique le jeune président du Printemps républicain Amine El Khatmi. À l’issue de près de quatre heures de débats et d’interventions, la petite association a d’ailleurs officialisé ce samedi 30 novembre, à La Bellevilloise (Paris XXe), qu’elle allait effectivement « descendre dans l’arène politique ». À savoir se transformer en parti.