Face à Macron, Le Pen et la désinformation massive

Le débat de ce mercredi 3 mai entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, la candidate d'extrême droite, est inédit. Marine Le Pen n'hésitera pas à utiliser les outrances rhétoriques qu'elle a héritées de son père. Emmanuel Macron, lui, promet un « corps à corps ». Il serait bien inspiré de méditer les leçons du match Trump-Clinton…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce matin du 3 mars, Emmanuel Macron présente son projet dans une salle parisienne à deux pas des Champs-Élysées. Un des coauteurs de cet article se hasarde à poser une question. « En cas de second tour face à Marine Le Pen, (…) le risque est d'être vu comme le candidat du “mondialisme”, mot de Marine Le Pen, de l'UMPS, mot de Marine Le Pen aussi, finalement du cercle de la raison, des “technos” et de ce que par votre parcours vous pouvez incarner, que vous le vouliez ou non. Comment répondez-vous avec ce projet à ces questions-là ? »