Des policiers manifestent pour la « présomption de légitime défense » 

À l’appel de trois organisations syndicales, environ trois cents fonctionnaires se sont rassemblés lundi place Saint-Michel, à Paris. Ils protestaient contre la mise en examen d’un de leurs collègues, qui a tué deux occupants d’une voiture sur le Pont-Neuf, le 24 avril. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Je connais le policier qui a tiré sur le Pont-Neuf. C’est pour lui que je suis venu », explique Benjamin. Sur la place Saint-Michel hérissée de drapeaux bleus Alliance, ce policier de 30 ans a rejoint un rassemblement parisien de taille modeste, environ 300 personnes. Il se défend de vouloir « exercer une quelconque pression sur la justice » ou « contester leur décision », mais tient à « rappeler que [son] collègue est encore présumé innocent ». 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal