UBS : la chasse aux riches

Par

La banque suisse a été mise en examen, vendredi 31 mai, pour complicité de démarchage illicite, et placée sous statut de témoin assisté pour blanchiment de démarchage et blanchiment de fraude fiscale. Mediapart poursuit sa série sur les pratiques d’UBS, avec de nouveaux documents sur le cœur de son mécanisme : les manifestations sportives et culturelles pour attirer les grandes fortunes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tournoi de Roland-Garros a toujours été un moment important dans la vie d’UBS. La banque suisse y loue depuis des années une loge très bien placée sur le court central pour y inviter ses clients prestigieux. Les chargés d’affaires se battent pour y obtenir des places. Mais elles sont chères, et de plus en plus chères au fur et à mesure que la finale approche : elles sont d’abord réservées aux key clients (les clients clés) européens dans le jargon de la banque. Ceux qui détiennent plus de 30 millions de francs suisses de patrimoine.