Voile intégral: pagaille à l'Assemblée avec Tariq Ramadan

Par
Tariq Ramadan, auditionné par la mission d'information «sur la pratique du port du voile intégral»: en pleine polémique sur l'identité nationale et les minarets, le débat promettait d'être explosif. Il l'a été. Jean Glavany a regretté que ce «prédicateur suisse» soit interrogé. Plusieurs députés lui ont reproché de faire l'impasse sur l'égalité entre les hommes et les femmes. L'invité a profité de la tribune pour expliquer pourquoi il était opposé à une loi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Persona non grata dans les universités françaises, Tariq Ramadan a trouvé une tribune à l'Assemblée nationale. Pas dans l'hémicycle, mais dans les sous-sols, là où ont lieu les auditions de la mission d'information «sur la pratique du port du voile intégral sur le territoire national», présidée par le député communiste ultra-orthodoxe du Rhône André Gerin.