Aux funérailles des Kurdes abattus à Paris : « C’est un assassinat politique »

Des milliers de membres de la communauté kurde européenne sont venus se recueillir à Villiers-le-Bel pour les funérailles des trois Kurdes tués à Paris le 23 décembre. Avec la conviction que l’État turc est responsable. Comme pour l’attaque, similaire, de 2013.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Villiers-le-Bel (Val-d’Oise).– Il y a comme un air de déjà-vu sur l’avenue des Entrepreneurs à Villiers-le-Bel ce mardi : c’est ici même qu’en janvier 2013, la communauté kurde est venue rendre hommage aux trois militantes kurdes assassinées à Paris. Elles s’appelaient Sakîne Cansiz, Fidan Doğan et Leyla Söylemez. Après un non-lieu en 2016, une information judiciaire a été ouverte en 2019 pour trouver les potentiels complices et commanditaires de cette attaque. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal