À Vaulx-en-Velin, la descente aux enfers d’une copropriété aux mains des dealers

Emblématique des plans de rénovation urbaine, Vaulx-en-Velin s’est profondément transformée depuis les émeutes de 1990. Mais au numéro 12 du chemin des Barques, où dix personnes ont perdu la vie dans l’incendie du 16 décembre, les habitants ont le sentiment d’avoir été oubliés.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Vaulx-en-Velin (Rhône).– Les fleurs ont fané et les ballons déposés avec des mots pour les familles sont presque tous dégonflés. Reste l’odeur de brûlé, tenace. Quinze jours après le drame, en approchant du n12 du chemin des Barques, gardé par un vigile, l’odeur causée par l’incendie qui a coûté la vie à dix personnes dont quatre enfants est encore perceptible.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal