Faute de cap, les écologistes dérivent à vue

Au bord de la scission en cas de remaniement ministériel, EELV est désormais livré à ses propres errances internes. Majorité militante partisane de l'autonomie, chefs de file parlementaires démunis en l'absence de perspective gouvernementale, discussions d'apparat avec le PS, secrétaire nationale en difficulté… Le parti écolo ne sait pas franchement où il va, ni comment il peut se sortir de cette crise. Les écolos favorables à un retour au gouvernement se retrouvent ce samedi à Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ça ne va pas mieux, pour la boussole à trois flèches d'Europe Écologie-Les Verts. Les lendemains du second tour des départementales n'ont rien arrangé à la crise interne que traverse le mouvement écolo depuis la sortie du gouvernement des ministres Cécile Duflot et Pascal Canfin. Et les débats qui animaient l'université d'été de Bordeaux en août dernier sont peu ou prou les mêmes (lire notre article de l'époque). Seule différence notoire, le fossé s'est creusé entre les points de vue divergents, et la secrétaire nationale semble avoir plus clairement choisi son côté de l'abîme.