Ségolène Royal: la preuve par le Poitou

Par

Mediapart décrypte le bilan de Ségolène Royal à la tête de la région Poitou-Charentes et sa fameuse «politique par la preuve», tant vantée par la présidente socialiste dans les médias nationaux. Premier volet: son action, marquée par un fort volontarisme politique et médiatique en matière économique et environnementale, ainsi que par une «gestion directe» des subventions, au plus près des habitants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Bienvenue dans la première région libérée du sarkozysme». Au premier étage de la Maison de région de Poitou-Charentes, à Poitiers, on pense encore à la défaite présidentielle de 2007. L'exercice de gestion locale, entamé en 2004 avec l'élection de Ségolène Royal à la tête de l'exécutif régional, est aussi une revanche. C'est la fameuse «politique par la preuve» tant et tant vantée à longueur de discours par l'ancienne candidate PS à la présidentielle, comme pour dire: «Regardez, ce dont vous n'avez pas voulu en 2007, vous en voudrez pour 2012».